Arcane, pourquoi une telle réussite ?

Depuis que j’ai terminé la série, j’en suis devenue obsédée. Il est donc naturel que j’en parle sur le blog. Je fais de plus en plus de critiques d’œuvres de pop culture, où j’essaye de rester un minimum objective. Mais cette fois, je vais juste exprimer tout ce que j’en pense parce que j’ai vraiment du mal à en trouver des défauts. Il n’y aura pas de spoilers sauf lorsque je l’aurais indiqué. Vous pouvez donc lire cet article sans problème, même si vous n’avez pas encore regardé Arcane.

Avant de rentrer dans le détail, je vous conseille fortement de regarder cette série. Pour vous donner un avant goût de tout ce que la série a à offrir, je vous encourage à regarder ce clip d’animation.

La direction artistique d’Arcane

Vi personnage principale de la série Arcane de Netflix

Avant toute chose, sachez que vous n’avez pas du tout besoin de connaître le jeu vidéo pour regarder Arcane. L’objectif de la série était de faire un cadeau de remerciement aux fans, mais aussi de plaire à un public non connaisseur. Le pari est réussi, et c’est suffisamment rare pour le préciser. Pour ma part, j’ai été tellement conquise que j’ai même commencé à jouer au jeu ! Avant d’aborder l’histoire, je vais un peu parler de l’aspect graphique qui en fait l’un des plus gros point fort.

L’animation a été réalisée par le studio français Fortiche (qui porte bien son nom), et le scénario écrit par Riot Games. Le dessin est un mélange de dessin entre la 2D et la 3D, ce qui en fait un style particulièrement unique. Les arrières plans sont tous dessinés à la main, tandis que les personnages le sont également puis animés sur ordinateur. Ce travail minutieux a compté plus de cinq ans de dur labeur, pour près de trois cent personnes sur le projet. Le style saute aux yeux tant il se distingue de ce que l’on a l’habitude de voir.

L’animation est non seulement impressionnante, mais le style esthétique l’est d’autant plus. Les couleurs très contrastées et les néons de couleurs vous plongent directement dans l’ambiance de la basse-ville. La cité de Piltover quant à elle, est extrêmement détaillée. Que ce soit par le nombre d’éléments présents dans les scènes mais aussi les détails sur les décors, etc. Ces ambiances servent avec brio le scénario et tout le propos d’Arcane.

Design et refonte des personnages

Conseiller Medarda de la série Arcane de Netflix

Si vous connaissez un peu le jeu, alors vous avez dû vous apercevoir que le design des personnages est assez différent. Le studio a réalisé un travail titanesque de character design avec pas moins de cent rush pour chaque personnage. L’aspect des personnages les distingues grâce à leur prestance et leur personnalité.

Par exemple, Silco est assez fin et longiligne, ce qui va avec sa personnalité machiavélique. Caitlyn est assez rigide et droite, faisant écho à son côté justicière et sérieux. Vi quant à elle, est très puissante par sa carrure et ses gants, tout comme Vander. Mais ce n’est pas tout, un travail de refonte a été fait afin d’atténuer l’hypersexualisation qu’il peut y avoir sur certains personnages du jeu. Le studio a par exemple retravaillé la tenue de Jinx en la détaillant davantage.

L’animation donne beaucoup de réalisme à travers les émotions des personnages, mais aussi dans les expressions faciales. Les visages sont parfois déformés par la colère ou la tristesse, ce qui donne un impact fort au visionnage. Sans compter la mise en scène et les différents angles de vue qui harmonisent le tout. C’est le style que je préfère le plus, à mi-chemin entre le réalisme et le dessin d’animation.

L’univers et l’histoire d’Arcane

Ville de Piltover de la série Arcane de Netflix

Tout commence avec Vi, sa sœur Powder et leurs amis, lorsqu’ils doivent s’infiltrer dans l’établissement d’un scientifique pour y dérober quelques technologies pour de l’argent. Évidemment, tout ne se passe pas comme prévu. Les conséquences de cet évènement impacteront définitivement le destin d’une grande partie des personnages, ainsi que celle de la région toute entière.

Dans cet univers, magie et science sont omniprésents et sont deux énergies différentes et très puissantes. On suit plusieurs personnages dont des scientifiques de l’académie de Piltover. L’écart entre les ultra riches et les pauvres est flagrant. Les rebuts sont confinés sous terre, sans air pur où la crasse et les maladies sont leur quotidien. De véritables intrigues de conspiration, guerres de pouvoir et petites mafias ont lieu.

League of Legends présentant un large choix de personnage. Il a donc été question de savoir quels personnages seront concernés par ce projet d’animation. L’animation pour le générique de la série avait déjà été réalisé, ce qui a orienté le choix dès le début. On peut donc s’imaginer que d’autres histoires voient peut-être le jour avec d’autres protagonistes.

Mais ce qui a surtout fait pencher la balance est la relation entre les héroïnes de l’histoire : Jinx et Vi. Leur lien en temps que sœurs est le cœur de l’intrigue. Les parallèles dans la mise en scène se font très naturellement. La dualité est un élément que l’on retrouve sans cesse. Que ce soit entre les deux sœurs, dans la personnalité de Jinx, mais aussi entre la ville souterraine et Piltover.

Les relations et le développement des personnages

Vi et sa soeur Powder de la série Arcane de Netflix

Sur le papier, le cheminement de l’histoire paraît classique, mais est diablement efficace. Malgré les actes impardonnables des antagonistes, il est difficile de dire qu’il s’agit véritablement des « vilains ». Les personnages sont tous assez complexes, et personne n’est tout blanc ou tout noir. C’est un univers dur qui a forgé la personnalité de chacun, et a pré-déterminé leur destinées dès la naissance.

Il serait trop simple (voire tentant) de réduire certains personnages en tant que « gentil » ou « méchant ». Il s’agit d’une histoire vraiment mature, ce qui l’a rend particulièrement exceptionnelle. Les personnages évoluent, ce qui les rend attachants tout en leur ajoutant une certaine profondeur. De ce que vous pouvez deviner en voyant les images, le temps passe et cette évolution est très agréable à suivre.

Les relations entre les personnages et le sens de la famille sont un peu les thèmes de la série. Nos protagonistes ont tout perdu pendant la guerre et se reconstituent une nouvelle famille. Ils parviennent à forger des liens encore plus forts que les liens du sang. L’amitié est aussi une valeur assez présente, comme le sens de la loyauté et du sacrifice chez certains personnages. Ces relations sont tellement bien construites qu’on a aucun problème à y croire et à s’y attacher.

L’un des meilleurs exemples que je peux citer est un cours combat assez marquant entre deux personnages (pour les curieux, je parle de ce moment). L’esthétique du duel met parfaitement en valeur les enjeux et les objectifs de chacun. Sans le travail de développement autour de ces personnages, on aurait eu du mal à s’investir émotionnellement dans cette confrontation. La position des adversaires en est tellement marquée qu’il n’y a même pas besoin de dialogue pour le comprendre.

La cerise sur le gâteau (spoiler)

Caitlyn et Vi de la série Arcane de Netflix

Enfin, je souhaite parler de l’un de mes coups de cœur mais il s’agit d’un potentiel spoiler donc je vous conseille de passer cette partie si vous ne voulez rien savoir. Je veux parler de la relation entre Caitlyn et Vi, dont quasiment tout les oppose. Ce que j’ai aimé, c’est qu’on voit vraiment un attachement se créer entre le moment de leur rencontre et la fin de la saison. Leur relation se développe tout naturellement, en passant de la méfiance à la tendresse.

Il n’y a pas de scène qui explicite l’amour entre ces personnages, mais on le comprends clairement. C’est plein de subtilités dans les gestes ou dans les dialogues qui forment un tout et qui font que leur relation est évidente. A titre personnel j’ai vraiment apprécié voir un couple de filles, qui plus est aussi charismatiques. Même s’il y a de plus en plus de couples queer dans la pop culture, c’est rarement aussi bien amené.

Généralement, l’amour entre des personnages gay ou bi est vaguement sous-entendu et assez flou. C’est sûrement dû à une pression des studios qui ne peuvent pas montrer grand chose de peur de « choquer ». Très souvent, la relation est « confirmée » au dernier moment et on sent qu’il a fallu batailler pour en arriver à ce résultat. Je ferme la parenthèse, parce que ça fera sûrement le sujet d’un autre article dédié.

Ici, la dynamique est un peu inversée. On nous fait comprendre dès le départ qu’elles sont bien du même bord, sûrement pour dissiper tout malentendu. Ensuite, leur lien évolue et on voit l’attachement de l’une pour l’autre au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire. J’ai vraiment hâte de voir sur quoi cela va déboucher, même si au vu de la fin de la saison ça s’annonce compliqué.

Mon avis final

Silco antagoniste de la série Arcane de Netflix

Pour conclure cette lettre d’amour pour la série Arcane, vous l’aurez compris, c’est un immense coup de cœur de mon côté. Je n’avais pas envie d’en parler de manière détachée et objective. La série m’a totalement convaincue et j’aurais du mal à la comparer à n’importe quelle série d’animation. La réussite de cette œuvre repose à la fois sur le lore assez riche de LoL, l’histoire très mature et bien construite, ainsi que le travail exceptionnel d’animation.

J’ai tellement aimé cette série que je me réfrène de ne pas la regarder de sitôt afin de l’oublier un peu pour espérer la redécouvrir une seconde fois. La série mérite largement son succès aujourd’hui. Elle a réussi à concilier à la fois un très large public très diversifié et à toucher une nouvelle audience. Je l’a recommande assez facilement à condition qu’on accepte de bien s’imprégner du propos et qu’on ne fasse pas de raccourcis rapides concernant les personnages principaux.

Enfin, comme je me rends compte que je n’ai quasiment pas parlé de Jinx j’en profite pour préciser que la complexité du perso a largement dépassé mes attentes. Je me suis probablement autant attachée à elle qu’à Vi, et j’ai adoré leur traitement au cours de la série. Espérons que ce succès poussera Netflix à investir d’autant plus dans la saison 2, de sorte qu’on n’attende pas encore 5 ans avant de voir la suite !

Fay

Fay, 26 ans. Passionnée de jeux vidéo depuis toujours. Ici on parle de gaming, mais pas que ! Reste prendre un café, la visite en vaudra peut-être la chandelle...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *