Test de Kingdom Hearts 3

Kingdom Hearts est un action-RPG développé par Square Enix mettant en scène Sora au côté de personnages de Disney tels que Donald et Dingo. On ne présente plus cette saga qui existe depuis maintenant plus de 17 ans. De nombreux jeux ont vu le jour sur toutes les consoles. Une édition « Kingdom Hearts : The Story So Far » est récemment sorti sur PS4 et Xbox One regroupant tous les titres remasterisés et remis au goût du jour sur console de salon. Si Kingdom Hearts 2 est sorti en 2005, le dernier épisode n’a vu le jour que cette année. Pourquoi un tel espacement entre ces deux sorties ? L’univers a continué de s’étendre dans les autres épisodes, et l’histoire de cet opus commence en réalité après les évènements de KH3D.

Kingdom Hearts 3
Plus de 10 ans après la sortie de Kingdom Hearts 2, le trio est de nouveau réuni.

Le retour de Xehanort

                L’histoire débute dans le manoir de maître Yen Sid. La menace de Xehanort étant de retour, Sora doit se préparer et récupérer les pouvoirs qu’il a perdu lors de sa dernière bataille contre le chef de l’Organisation XIII. Il doit également prouver sa valeur en passant l’examen de maîtrise qu’il a échoué durant KH3D. Notre adorable trio s’apprête à rencontrer Hercule, selon les conseils avisés du maître Yen Sid. Pendant ce temps, le Roi et Riku poursuivent les traces d’Aqua dans le royaume des ténèbres.

Kingdom Hearts 3
Une nouvelle aventure pour Sora avec une découverte de nouveaux mondes.

Gameplay

                De nouveaux mondes Disney on fait leur apparition dans cet épisode. Pour chaque monde, une nouvelle Keyblade est attribuée à Sora, accompagnée cette fois-ci d’une nouvelle forme disponible à la fin de chaque combo. Malgré quelques nouveautés, les mécaniques de combat restent proches de celles de Birth by Sleep, sorti sur PSP. La difficulté des combats est très accessible, d’où l’ajout du mode critique quelques mois après la sortie. Le voyage entre les mondes se fait à bord du bon vieux vaisseau Gummi, tout comme les épisodes précédents de la trilogie. A noter l’ajout du Gummiphone, qui propose de sympathiques fonctionnalités tels que les mini jeux arcade et le mode photo.

Gameplay de Kingdom Hearts 3
En plus des invocations classiques, des manèges peuvent être aussi invoquées en combat.

Graphisme et bande son

                La traditionnelle introduction chantée par Utada Hikaru est cette fois également interprétée par Skrillex. Si ce mélange peut surprendre, il apporte un dynamisme nouveau à cet épisode. Comme précédemment, la compositrice Yoko Shimomura a également travaillé sur la bande son de ce titre. De nombreuses reprises des OST des épisodes précédents feront la joie des fans les plus nostalgiques, bien qu’on aurait apprécié avoir un peu plus de nouveaux titres originaux.

Visuellement, les graphismes sont impressionnants et les combats sont à couper le souffle. Les cinématiques sont totalement ancrées dans le gameplay et prennent part entière du jeu. Cependant, certaines cinématiques dans les mondes Disney reprennent à la réplique près les mêmes scènes que les films (notamment Raiponce).

Kingdom Hearts 3
Qui n’a jamais rêvé de prendre une selfie avec Raiponce ?

Conclusion

Plus de 10 ans après la sortie de Kingdom Hearts 2, la saga Xehanort se termine enfin. Mais l’histoire n’est pas terminée, et le mystère autour la boite noire reste encore entier. Malgré la présence de nouveaux mondes et personnages Disney, l’histoire ne se développe vraiment qu’au dernier chapitre. Les mondes sont d’ailleurs quant à eux, de plus en plus vides à mesure que l’on progresse dans l’histoire. La fin ouvre sur une nouvelle perspective d’histoire, proche de l’univers développé dans KHU-X, le jeu mobile. La fin secrète confirme un prochain épisode. Avec une variété de mini-jeux, le gameplay reste tout de même répétitif. Ce titre très attendu des fans aura malheureusement manqué de substance en termes de scénario et est quelque peu décevant d’un point de vue jouabilité. Toutefois, il marque définitivement le retour de Sora et de ses compagnons pour une nouvelle aventure.

Les + :

  • Des graphismes sublimes.
  • Les nouveaux mondes en lien avec les prochains films Disney.

Les – :

  • L’absence des personnages de Final Fantasy.
  • Le manque de difficulté en dehors du mode critique.
  • Des cinématiques un peu trop longues.
Partager
  •  
  •  

Fay

Fay, 26 ans. Passionnée de jeux vidéo depuis toujours. Ici on parle de gaming, mais pas que ! Reste prendre un café, la visite en vaudra peut-être la chandelle...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *